Histoire

  1. Demain

    Les défis à relever

    Soucieux de toujours répondre au mieux aux attentes et besoins de ses locataires, HABITAT 08 poursuit sa réflexion autour de la maîtrise des dépenses énergétiques. Au-delà de cette démarche durable et responsable, HABITAT 08 cherche avant tout à relever un défi social et humain : adapter les logements de demain à l'évolution de la cellule familiale et des modes de vie, tout en prenant en compte les problématiques spatiales et financières inhérentes au département et à ses habitants.

  2. 1 septembre 2010

    L'OPAC des Ardennes devient HABITAT 08

    L’Office change de nom et devient HABITAT 08. En célébrant son 90ème anniversaire le 11 janvier 2011, HABITAT 08 affiche une volonté de mettre les locataires au cœur de nos priorités. Maîtrise énergétique, développement durable et qualité de service apparaissent comme les clés d’un nouvel habitat social à dimension plus humaine et écoresponsable.

  3. 2007

    Du logement social et durable

    En 2007, l’Office change une nouvelle fois de statut et devient un Office Public de l’Habitat (OPH). En décidant de mettre entre parenthèses sa compétence de diversification, l’Office se recentre sur son cœur de métier, le logement social. La problématique des dépenses liées à l'énergie devient prégnante et l’Office introduit de nouvelles techniques d’isolation, privilégie l'utilisation d’énergies propres et met tout en œuvre pour réduire les charges en réhabilitant thermiquement les immeubles énergivores les plus anciens.

  4. Les années 2000

    La diversification et le lancement du PNRU

    Les années 2000 sont marquées par une période de forte diversification des compétences de l’Office qui réalise pour le compte de collectivités, de nombreux équipements publics (casernes de pompiers, lycées, salles polyvalentes, etc.). Ce partenariat avec les collectivités locales se poursuit autour du Programme National de Rénovation Urbaine (PNRU) institué en 2003 où l'Office privilégie désormais la construction d'immeubles semi-collectifs. Ces logements dits intermédiaires permettent à chaque locataire de disposer d'un espace extérieur et d'une entrée particulière.

  5. Les années 1980-1990

    L'OPAC des Ardennes se développe

    Les années 1970 sont marquées par la crise économique et énergétique due au premier choc pétrolier, le rythme de construction se maintient toutefois pour l’Office qui se lance également dans de vastes opérations de réhabilitation de son patrimoine dès la fin des années 70. En 1988, l’OPHLM change de statut pour devenir l'Office Public Aménagement et de Construction (OPAC) des Ardennes. Du milieu des années 80 et à la fin des années 90, l’Office s’engage dans des opérations d'acquisition-amélioration de nombreux bâtiments et accélère également la construction de maisons individuelles et de lotissements.

  6. les années 1960 - 1970

    De la reconstruction à la construction

    Les organismes HLM se lancent dans la construction de grands ensembles afin de faire face à la pénurie de logements dans le pays. Des immeubles comprenant parfois plus de 100 appartements sont édifiés notamment dans les quartiers de la Houillère et Manchester à Charleville-Mézières ou encore de Torcy-Cité à Sedan. Le rythme de construction est plus que jamais soutenu : en 1960, l’Office construit plus d’un logement par jour, et en 1966 ce sont plus de 3 logements par jour qui sortent de terre.

  7. Le 21 juillet 1950

    Un Office Public d'Habitation à Loyer Modéré en période de reconstruction

    Après la Seconde Guerre Mondiale, les besoins en logements se révèlent considérables à cause des destructions mais également du fait de l'essor démographique et de l’industrialisation grandissante que connaît le pays. Débute alors la période de la Reconstruction avec la création de nombreux logements notamment dans les secteurs de Sedan, Rethel, Rocroi et de la Vallée de la Meuse, l'Office change ainsi de statut et devient en 1950, un Office Public d'Habitation à Loyer Modéré (OPHLM). 

  8. 29 septembre 1921

    Lancement du premier chantier

    Quelques mois plus tard, les premiers chantiers s’ouvrent à Charleville avec la construction de 24 maisons avec jardin sur des terrains situés route d’Etion, rue Jules Verne et rue Henry Terff.  

  9. 11 janvier 1921

    Création d'un Office Public d'Habitations à Bon Marché

    Le début du XXème siècle en France est marqué par l’abondance d’habitations-taudis où s’entassent de nombreuses familles. Les Ardennes ne dérogent pas à ces déplorables conditions de logement, d’autant plus que la Grande Guerre a laissé beaucoup de marques.

    C’est en grande partie pour reconstituer ce département dévasté que le Conseil Général des Ardennes décide la mise en place d’un Office Public d’Habitations à Bon Marché.